LES INSTITUTIONS PUBLIQUES: Ecole de musique agréée du S.I.V.O.M.DE NANTUA et Conservatoire National de musique,de danse et d' art dramatique d' OYONNAX.

Les institutions publiques....cheminement créatif....

Arrivé à Nantua en 1965 le Maire me sollicite pour prendre la direction de l'harmonie locale (en remplacement d'Henri LACOMBE +).
Cette harmonie regroupe les instrumentistes (une petite vingtaine) d'OYONNAX et NANTUA. C'est la seule société musicale qui subsiste à cette époque dans tout le HAUT-BUGEY( capitale Nantua) avec une batterie-fanfare dirigée par M.JANIN (père +).
Je dirige donc cette harmonie qui assure encore des services officiels jusqu'en 1967. Je donne des cours gratuits pour former quelques instrumentistes. Mon départ au service militaire(16 Mois) provoque l'arrêt de toutes les activités.
J'ai l'opportunité d'effectuer la fin de mon service militaire à la musique de la 5ème région (99 R.I.) et de participer ainsi aux Jeux Olympiques d'hiver à Grenoble en 1968.
En 1970, mon jeune fils Pascal a 5 ans et je lui trouve un professeur de piano à NANTUA. Je suis aussi sollicité pour donner des cours particuliers.
Estimant que les enfants ne pourront pas être valablement formés de cette manière sauf à pouvoir les véhiculer jusqu'à Lyon ou Genève pour un cursus complet j'engage une réflexion avec des élus pour la création d'une école de musique.

En 1970 je suis sollicité aussi pour prendre la responsabilité locale des Amis de la Musique de Bourg et de l'Ain (Président: M LAPORTE +) qui programment des concerts de professionnels dans le département. Tout s'enchaîne et avec l'aide de Mme SEIGNEMARTIN (+) alors adjointe au Maire de Nantua et ancienne directrice du collège je mets en place dès 1972 une école de musique en recrutant quelques professeurs polyvalents capables d'intervenir dans les écoles élémentaires de 9 communes (Les Maires de PORT, BRION et GEOVREISSIAT s'opposent à ces interventions mais accepteront 3 ans plus tard!).
Pour l'enseignement musical spécialisé tout démarre en octobre 1973 dans des locaux de l'école élémentaire publique de Nantua avec des professeurs salariés par le SIVOM (Président: M.PERNOD/Conseiller Général +).....et dans mon appartement (cours de piano......avec le seul piano servant à mon fils!).
Je repeins toutes les loges de l'ancien cinéma durant mes congés scolaires (pour pouvoir assurer l' enseignement instrumental).
Je suis recruté et appointé par le SIVOM (12 communes) comme directeur à mi-temps avec l'autorisation rectorale indispensable pour garder mon poste de professeur de sciences à la cité scolaire de NANTUA (Collège + Lycée).
Rapidement les instituteurs s'impliquent dans cette innovation .
Avec l'accord de l'Inspecteur de l'Education Nationale d'alors, certains enseignants (une vingtaine) prennent des cours de flûte à bec que je dispense bénévolement le soir (Ils viennent de tout le HAUT-BUGEY).
Je crée et dirige aussi en 1974 une chorale mixte aidé en cela par l'association des parents d'élèves présidée par Mme COTONI.
En 1975 le groupe devient l'association chorale NANTUA-OYONNAX aujourd'hui l'INTEMPORELLE.
L'école se développe rapidement (plus de 200 élèves en 1976). L'agrément pédagogique est obtenu après inspection de l'Etat en 1976. L'école est officiellement agréée en 1977. Elle assure l'enseignement de 16 disciplines et le fonctionnement d'un orchestre symphonique junior de plus de 50 instrumentistes.
Depuis 1974 des élèves venant d'OYONNAX profitent des différents enseignements assurés à NANTUA.
Mais devant faire face à de nombreuses demandes je propose au Maire d'OYONNAX en 1975, M Léon EMIN(+), de créer une école dans sa ville.
Le projet circonstancié est resté sans suite.
Pourtant à cette époque la ville a les moyens financiers pour engager une telle action culturelle (elle est au premier rang des villes de France pour le nombre d'automobiles par habitant et au deuxième pour l'impôt sur les grosses fortunes!) .
Ce faisant les nouveaux élèves hors SIVOM de NANTUA sont refusés et il faudra attendre le changement de municipalité de 1977 pour construire un projet d'envergure avec des moyens conséquents.
Donc en 1977 après les élections municipales je propose de nouveau la création d'une école de musique de danse et d'art dramatique à OYONNAX considérant alors qu'une telle mise en place assurerait la pérennité de l'école de Nantua tout en élargissant le choix des disciplines. Cela est vérifié aujourd'hui!
Je demande à la ville d'OYONNAX d'effectuer un appel à candidatures sur le plan national pour la direction de la future école suivant les règles du statut du personnel communal.
Il y a 12 candidats dont un titulaire du C.A. d'Ecoles Nationales .
Je suis retenu pour la création de cette école: je demande et j'obtiens "carte blanche" pour cette direction ce qui m'engage à formuler un détachement de longue durée de l'Education Nationale pour me consacrer pleinement à cette lourde tâche.
J'arrive donc seul début septembre 1977 avec la secrétaire de l'Ecole de Nantua qui demande sa mutation pour OYONNAX dont la population est 8 fois supérieure à celle de Nantua. Dix professeurs instrumentistes polyvalents(ayant le baccalauréat) sont d'abord recrutés pour intervenir dans les écoles élémentaires (3000 élèves) et assurer la formation musicale de base (800 élèves inscrits en octobre).
Tous les moyens sont mis à notre disposition: locaux, écoles, moyens techniques etc... grâce à la confiance qui m'est accordée ayant fait déjà mes preuves à Nantua. En ce sens je remercie la municipalité de l'époque (M.Guy CHAVANNE/Maire et conseiller général, M.MONNIER Marcel 1er adjoint, Mme BOUVIER adjointe à la culture, M SUBTIL ... et toute l'équipe municipale) pour leur discernement et leur volonté politique mise au service de la culture et de l'enfance en général.
Mes remerciements vont aussi à l'Association des Parents d'Elèves de l'Ecole de musique (APE) qui m'a suivi et soutenu efficacement (Présidents:Jacques VEINIERE et Michèle VERCHERE).
Mais les blocages politico-administratifs de l'état , en ne visant pas l'arrêté municipal de ma nomination, entraînent ma non rémunération pendant plus de 3 mois! (On m'avait prévenu qu'en partant de Nantua......je ne réussirais certainement pas à OYONNAX)....En étudiant les statuts, je trouve une faille administrative ( les secrétaires généraux de la ville n'ont rien fait pour proposer cette solution et débloquer la situation). Cela me permet d'être enfin rémunéré en décembre.
Le but est, bien sûr, de me faire abandonner......Peine perdue puisqu'en janvier nous mettons en place, après les concours de recrutement des professeurs spécialisés, les enseignements artistiques (musique et danse) en fonction du choix des élèves! (toutes les disciplines de l'orchestre + guitare + accordéon.+ danse classique , contemporaine et jazz.....). Une section art dramatique sera aussi mise en place l'année suivante.
L'agrément ministériel est obtenu en 1979 soit un an après l'ouverture! La nationalisation est demandée en 1980. L'inspection a lieu en 1981 et la municipalité, sur ma proposition, décide d'appeler son école Conservatoire de musique, danse et art dramatique. L'établissement est nationalisé en 1982. Il peut former convenablement tous les élèves, délivrer des diplômes officiels nationaux et permettre à certains d'envisager une carrière professionnelle. Quelques danseuses ou danseurs ont pu rentrer dans les ballets de BEJART et à l'école de danse de l'Opéra de Paris . Quelques instrumentistes font aujourd'hui profession de leur art.
Mais que deviennent les autres?.....Le rôle du conservatoire étant de s'occuper de la formation, jamais n'ont été créées des associations musicales, chorégraphiques pour fédérer tous les anciens élèves et construire ou reconstruire une vie associative de qualité.! Seules des associations théâtrales ont vu le jour et quelques chorales ont été créées. Le développement culturel devrait servir à structurer le tissu associatif pour favoriser les relations humaines!

Quintette d'accordéons du Conservatoire National /1987/Audition de fin d'année centre Aragon d'Oyonnax(Direction Cl.Fontille).

Big Band de saxophones du Conservatoire National (Direction B. Guyennon)

CONSERVATOIRE NATIONAL D'OYONNAX/Orchestre à cordes.

Ensemble à cordes:Black and White Rag de George BOTSFORD(extrait)/Direction Gérard HUMBERT(Directeur du Conservatoire National)
VIDEO

ensembleacordes1987

1987:L'ensemble harmonique du Conservatoire National !

Direction Noël MORALES/Directeur adjoint...Accordéoniste professionnel /ex-accompagnateur de Juliette GRECO pendant 12 ans
VIDEO

ensembleharmonique1987

CONSERVATOIRE NATIONAL D'OYONNAX/L'orchestre symphonique en 1987(Audition de fin d'année).

Plus de 70 élèves participent à cet ensemble!..le 23/06/1987 (Grand Théâtre centre culturel ARAGON) : Direction Gérard HUMBERT.
VIDEO you tube https://www.youtube.com/watch?v=o6fR0vz5rj8&list=PLVZSP_ubwkg2fn0ZkcwwGFd_Sb0cZBDN1&index=6

Choeur Mixte et Orchestre symphonique du Conservatoire National d'OYONNAX:Stabat Mater de Verdi(Introduction)

Concert en l'abbatiale de Nantua le 30/06/1987(Direction Gérard Humbert)
VIDEO

Stabat Mater de Verdi 1987

Choeur mixte et orchestre du Conservatoire National d'OYONNAX en 1987.

Concert en l'abbatiale de NANTUA:Stabat Mater de Verdi (court extrait) le 30/06/1987/Direction Gérard HUMBERT.
VIDEO

choeurconservatoire1987